4 cas qui rendent votre store locator inutilisable

store locator

La donnée « points de vente » au cœur du sujet !

Lorsque l’on gère une marque qui possède son propre réseau de magasins, il est très facile de mettre à jour les informations de son store locator (horaires, adresses…). En revanche, lorsque l’on est distribué par des revendeurs indépendants, c’est souvent mission délicate, voire impossible. Il en résulte souvent un store locator incomplet ou rapidement obsolète.

Dans de nombreux cas, ce sujet émerge lors de la refonte du site internet par une agence de webdesign qui va proposer dans le meilleur des cas quelque chose de joli, responsive et intégré. En revanche, la question de la donnée « points de vente » ne sera le plus souvent que partiellement traitée, puisque ce n’est pas du tout la même expertise.

Au fil des années, nous avons recensé 4 cas qui empêchent le plus souvent les responsables marketing de déployer un store locator optimisé et à jour, pour intégrer correctement leur réseau de points de vente physiques dans leur stratégie digitale.

CAS N°1

Votre fichier « points de vente » est géré par la comptabilité et/ou le service commercial et ne recense non pas les noms commerciaux, mais les noms des sociétés. Ainsi LA PHARMACIE DE LA PLACE VERTE que tout le monde connaît devient SAS Monique Duval. Il se peut même que l’adresse de la boutique soit finalement celle de la holding, ce qui entraîne une perte de temps pour le client et affecte l’expérience consommateur.

CAS N°2

Le référencement de vos produits change relativement souvent, entre les ouvertures et fermetures de compte. Vous préférez ne pas prendre le risque de tromper les clients, et vous ne sélectionnez que les distributeurs avec lesquels vous êtes le plus en confiance. Ou pire encore, vous laissez apparaître les magasins qui ne vendent plus vos produits au risque de générer de la frustration et une mauvaise relation avec le revendeur.

CAS N°3

L’emplacement de certains points de vente indiqués sur la carte n’est pas du tout cohérent avec leur situation géographique réelle. C’est notamment le cas lorsque le magasin se trouve en zone commerciale.

CAS N°4

Les heures d’ouverture, surtout dans le cas des jours fériés, sont un élément essentiel pour garantir le trafic en magasin. Vous pouvez bien entendu demander à votre stagiaire d’appeler chaque point de vente pour renseigner ses horaires, mais c’est impensable si vous avez plus d’une cinquantaine de revendeurs. Dans ce cas, l’internaute ira rechercher cette information cruciale sur Google Maps et quittera votre site.

 

UNE SOLUTION EXISTE

Placeloop est en effet la seule plateforme marketing spécialisée dans l’intégration digitale des points de vente indépendants et sous enseigne. Plateforme de marketing multi-canal et muti-local au service des marques et enseignes distribuées dans des points de vente physiques, Placeloop particulièrement dans la gestion de la donnée « magasin ».

L’enjeu est d’autant plus important que la donnée structurée revendeur est fortement sollicitée pour le référencement naturel de votre marque sur le web, et à l’avenir au travers des assistants vocaux.